Tour des Mondes – Chapitre 288

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Martin M.

Lordjarlax

Paul G.

Dehko

Danwine

Cynddlyn

Maxime

Diamathes

Mangamatt

Axis

Tu aimes la Tour des Mondes ? N’hésite pas à faire un don sur Tipeee pour accéder à 50 chapitres supplémentaires et rejoindre nos donateurs !

_________________

 


Chapitre 288 : Conflit de groupe

Chloé n’était pas très contente que je parte et elle a essayé de m’attraper dans le couloir. Silice était en train de la maintenir au sol, mais pendant les quelques secondes de mon passage, c’était une zone de guerre ou chacun de ses mouvements était susceptible de causer l’effondrement du bâtiment.

« Fais juste en sorte que la prochaine fois, tu t’entraînes avec Chloé. Je pense qu’elle va nous faire une crise de jalousie génocidaire sinon. »

Sur la remarque de Silice, Chloé a essayé de se relever en me disant de rester plus longtemps, mais Silice l’enfonce complètement dans le sol avec beaucoup de force au point que son visage se déforme. De son côté, Chloé s’est contentée de soupirer en se résignant au bout d’un moment. Sa grimace, qui mélange déception et tristesse, pourrait probablement faire chavirer la décision de partir de beaucoup d’hommes. Cela dit, la seule chose qui me passe par la tête depuis que les trois se sont installées dans le box est qu’elles sont complètement folles. Si jamais je les insulte, même par accident, je suis mort. Et même sans ça, j’ai quand même eu l’occasion de mourir. Dans ce genre de situation, c’est impossible d’avoir envie de rester ou même de céder à leurs avances.

[Si tu devais en choisir une, ce serait laquelle ?]
Yuu. Par pitié. Tais-toi.
[La plus saine d’esprit a l’air d’être cette Alice, mais elle est un peu trop dominatrice pour toi, j’imagine. Cette Chloé a l’air complètement folle par contre… Il ne reste que Silice, mais il n’y a pas cette étincelle entre vous j’ai l’impression.]
Yuu, au prochain commentaire, je te laisse avec elles. Comme ça, tu auras le temps de faire connaissance, et surtout, je pourrai leur expliquer que tu sais comment Guernier a réussi à se défaire du lien, mais que tu refuses de l’expliquer.
[… Je n’ai rien dit.]

Je sors du club en soupirant. Cette rencontre était clairement horrible, mais au moins, j’ai des alliés contre ce « Balad ». S’il est du même niveau que les Dragons, j’aurai besoin de ça pour survivre, mais c’est possible que ce ne soit pas suffisant… Je vais avoir besoin de plus d’alliés. Des gens plus stables aussi… Ou alors je dois devenir plus fort, rapidement… encore.
Je viens d’essayer de dresser un Dragon et j’étais loin d’en être capable. Yuu m’a expliqué que j’ai réussi à faire en sorte qu’elle baisse sa patte, même si je n’ai pas fait ça consciemment. Dresser des cellules était la chose la plus stupide que je pouvais faire. Sans le sang de Chloé, je serais simplement mort en moins d’une seconde.

Ce Balad est capable de dresser un Dragon en quelques minutes tout en le combattant et je suis loin de pouvoir faire l’un ou l’autre. De plus, c’est un Dresseur, ce qui veut dire qu’il a lui-même des animaux pour se battre.
Il fallait que le seul Dresseur plus fort et plus ancien que moi ait de mauvaises intentions et qu’il me voit comme une menace. Sur ce coup-là, j’ai gagné un ennemi impossible à battre… J’espère sincèrement ne jamais avoir à le rencontrer.

Je vais mettre ça de côté. La prochaine étape pour moi est de me rendre dans les souterrains pour détruire Arcana. J’ai besoin de faire un plan et d’acheter le matériel nécessaire pour faire ça correctement. En attendant, j’en profite pour respirer. L’air frais du début de soirée me fait beaucoup de bien après avoir passé autant de temps en présence de Dragons. Je n’ai plus l’impression que je peux mourir à chaque instant et c’est un sacré soulagement pour mes nerfs.

… Bien sûr, en face de moi, je retrouve cinq personnes que je connais. Mes deux guides et le trio de ce matin. Blue me fait un signe de la main en souriant. Elle est apparemment contente d’elle-même en m’ayant trouvé, mais très sincèrement, j’ai juste envie de m’ouvrir l’avant-bras comme Alice pour la terroriser avec le sang. Au point où j’en suis aujourd’hui, une blessure de plus ne me dérange absolument pas.

… Maintenant que je le vois, mes vêtements sont couverts de sang entre Persée et ma rencontre avec les Dragons.
Je décide de m’approcher avant que Tark ne fasse quelque chose de débile comme me jeter dans le ciel à coup de canne à pêche.

Il suffit de quelques pas pour que Blue oublie son sourire satisfait et décide de reculer et de se cacher derrière Tark pour ne pas avoir à me regarder. Je fais un signe de la main à Pete avant de prendre la parole.

« … Très sincèrement, je me demande comment vous faites pour me trouver tout le temps. J’ai l’impression que mon brouilleur ne sert à rien contre les Guides et c’est un peu inquiétant. »

La réponse timide de Pete est loin d’expliquer quoi que ce soit et parle juste du « fil du destin », pour changer. Je préfère ne pas continuer sur le sujet. Je coupe ensuite Tark avant qu’il ne prononce quoi que ce soit.

— Puisque vous tous n’avez pas envie de me laisser tranquille, j’accepte que vous m’aidiez. Cependant, VOUS me rejoignez. Je ne vous rejoins pas. C’est aussi moi qui décide du plan contre Arcana. Il y a probablement de l’argent à la clé si comme Tark vous en avez grandement besoin.
— Je ne suis pas… fauché… mais attends une seconde ! Tu es vraiment le même type que ce matin quand tu parles de me rejoindre ?
— Vous me rejoignez.
— C’est ce que j’ai dit, me rejoindre.
— … Tant que je garde le contrôle, évite juste de dire ça trop souvent, c’est fatigant.
— Pas de problème. Quel est mon plan ?

Je me retiens de frapper Tark en me demandant ce qu’il y a de pire entre la douleur physique et ma fatigue mentale. Je suis à deux doigts de me dire que je ferai mieux de jeter un fumigène pour m’enfuir. J’ai déjà de quoi avoir mal à la tête avec Persée, mais il a au moins l’excuse d’être un nouveau né, pas Tark.

« Pour commencer, destruction de propriétés dans les souterrains. Quand ce sera fait, je localise le chef de Guilde avec Pete ou Blue et j’en finis avec lui. De votre côté, vous prenez le Guide restant et vous cherchez ce qui reste comme lieux leur appartenant pour vous assurer qu’ils ne s’en remettent pas. On attaquera après avoir fait un peu de reconnaissance. »

Je regarde Korail qui reste impassible, « Kiki » n’est pas convaincue et Tark se met à sourire en disant qu’il a un très bon plan. C’est finalement Blue, toujours cachée derrière Tark, qui prend la parole.

— Est-ce que tu peux m’expliquer pourquoi tu es couvert de sang cette fois-ci ? Tu as encore tué quelqu’un ?
— C’est mon sang. Évitons d’en parler plus longtemps, sinon tu vas encore faire un malaise.
— Ça fait beaucoup de sang…
— … Je suis effectivement mort violemment il y a quelques heures et j’aimerais ne pas m’expliquer ou avoir à y penser, si ça ne te dérange pas.

Je soupire en pensant à ce qu’il me reste à faire et en essayant d’oublier un mal de crâne naissant. Réunir des explosifs, dresser Persée et surtout rassembler plus d’informations grâce aux oreilles et au réseau d’information des Assassins. Avec des renforts, je n’ai aucun doute sur la fin rapide d’Arcana. En frappant dans le portefeuille et en tuant le chef, je ne prends aucun risque que cette guilde se relève. Maintenant que j’y pense, c’est ce que j’ai fait à Lishnul. Voler le trésor et tuer le roi.

… En pensant à tout cela, je me demande ce que fait Maliel, mais elle ne m’a pas laissé de message depuis notre retour au pied de la tour il y a quelques mois. Pour autant que je sache, elle est peut-être déjà repartie dans les mondes. C’est sans doute mieux ainsi.

« Par contre, tu n’es jamais allé sous terre, pas vrai ? Personne ici à part moi n’a pu y aller, c’est ça ? »

Tark prend la parole et je me contente de le regarder en me demandant ce qu’il veut dire.

— Hum. Pour faire simple, ce n’est pas facile d’aller là-dessous. Il faut un point d’accès et la plupart sont lourdement surveillés.
— C’est impossible d’entrer de force ou discrètement ?
— Oui. Chaque accès est gardé par une armée. Les accès qui donnent l’impression de ne pas avoir de sécurité sont des pièges. Entrer est difficile pour tout le monde. Vu notre équipe, on risque d’attirer l’attention tout de suite sur le pas de la porte. Surtout avec « le » Dresseur. Même sans toi, ce sera un problème.
— Même si je peux me rendre invisible, le but est d’y aller ensemble. Tu as une solution ?
— Non. C’est impossible. Il n’y a que les Oreilles qui peuvent descendre sans problème de ce que je sais. C’est la seule exception que je connaisse… Mais nous avons deux Guides avec nous.

Je regarde Pete et Blue sans trop savoir quoi penser. C’est un risque de plus à prendre pour eux et pour nous. J’ai du mal à me fier à leur classe qui est assez dangereuse…

« C’est faisable, oui. J’ai confiance. »
« C’est possible, mais je ne promets rien. »

Les deux Guides répondent l’un après l’autre et je soupire. C’est décidé maintenant.

« Très bien, nous partirons demain matin. J’ai besoin de repos et j’ai une dernière chose à faire avant de partir. »

En disant cela, je passe la main sur la sphère dans la poche de ma cape. Persée est toujours dedans, mais j’aimerais établir un contrat avec lui avant de prendre plus de risques en l’emportant ici et là.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 


Tu veux des chapitres en plus de la Tour des Mondes ?
Visite directement la page tipeee de l’oeuvre !
Pour un don de 10€, tu auras accès à 50 chapitres supplémentaires sur la série par rapport à la parution KissWood ainsi qu’à des dizaines de bonus !


Rendez vous sur ce lien : Tipeee

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 288

  1. Merci pour le chapitre.
    PS:
    Nomad : « Je suis mort, c’est mon sang. Maintenant j’aimerai vraiment me reposer. Et si tu viens me déranger je vais te raconter en détail comment je suis mort. »

    Blue: « Compris… »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :