KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 173

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (1€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (8€)

Lagesopera (100€)

_________________


Le moment de changer et d’évoluer.

Regardons le statut de plus près. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre puisque cela fait un moment que je n’ai pas regardé, et c’est vrai qu’avec tout ce qu’il s’est produit, il doit y avoir du changement.

Micha (Souris) :

Commandement
Œil

Juliette (Serpent Éthéré) :

Venin
Intangible

Yuu (Kelfi) :

Invisibilité
Contrôle du lien

Statut :

Dresseur LV65
Assassin LV54
Survivaliste LV27

Lien : Lien avec un animal.
Contrat : Contrat avec un animal
Pacte : Pacte avec un animal
Union : Union avec un animal
Partage sensoriel : Boost passif de synchronisation des cinq sens avec les animaux dressés.
Perception : Bonus passif de perception de chaque sens.
Instinct : Bonus passif d’instinct.
Résilience : Bonus passif d’endurance de la douleur.
Boost d’agilité : Bonus actif d’agilité.
Parade : Bonus actif, permet une fois par jour de bloquer des attaques pendant un laps de temps court.
Coup mortel : Bonus passif de précision
Discrétion : Bonus passif, permet de se déplacer plus discrètement.

*

« Ah… »

Effectivement, il y a quelques points qui ont changé…
J’ai clairement besoin de parler avec Fae de tout ça.

Mettons de côté mes questions, je dois enfiler des vêtements d’abord.

En allant dans la pièce à côté de la pseudo salle de classe qui sert de domicile à Fae, je trouve mes anciens vêtements à côté d’une pile de vêtements propres et d’un nouveau harnais qui semble être le même que celui qu’elle m’avait donné la première fois.

Entre les morceaux de cuir en lambeaux, le sang partout, et le tissu déchirés à plusieurs endroits… Je pense que je ne pourrai plus mettre mon ancien équipement. Je ne garde que le gantelet de félin puisque même s’il est cassé, ce doit être possible de le réparer. Je me rends compte que je n’ai plus de stylets non plus… comme un idiot, j’ai oublié de les récupérer avant de partir de la salle du trône.

Vu l’état des vêtements, j’imagine que ma phase d’assassin ténébreux est terminée maintenant. C’était un peu immature de ma part de toute façon. Mes vêtements ne me protégeaient absolument pas lors des chutes à part pour la plaque dorsale en cuir. Enfin, elle a fini en morceaux après l’attaque des manges-mots armés de fouets…
À ce sujet, il suffit que je touche mon dos pour sentir toutes les marques qu’il me reste de cette expérience. Ce n’est pas quelque chose que Cro’ a pu soigner avec ses plantes. J’ai aussi des marques sur l’arrière des bras, des jambes et du cou. Il a cependant réussi à retirer le plus gros des cicatrices sur le bord de mon visage et sur mes oreilles. En tout cas, j’en ai de nouvelles à l’avant, dont deux impacts de balles qui sont encore en train de cicatriser…
J’imagine que si ça ne me coûte pas trop cher, j’essaierai de retirer tout ça. Les marques de fouet sont prioritaires, c’est un souvenir que je préfère oublier.

Il y avait trop de peau exposée, et c’est de ma faute. Même si j’étais à l’aise dans les vêtements, je ne suis pas encore assez rapide pour esquiver toutes les attaques. Bien sûr, contre le mange-mot supérieur, une armure ne m’aurait servit à rien vu l’état dans lequel a fini celle de Salomon, la Chevalière. Mais à part contre les ennemis de ce genre dont la force est bien trop grande, une armure me sera vraiment utile.

De plus, c’était difficile pour Micha et Juliette de se déplacer discrètement avec de tels vêtements. En plus, Juliette n’aimait pas vraiment devoir se cacher et ne plus être sur mon avant-bras. C’était encore tolérable pour Micha, mais je devrais sans doute faire des réajustements sur le harnais pour qu’elle aussi puisse se mouvoir plus facilement.

Je vais devoir y réfléchir plus sérieusement cette fois-ci avant de choisir du matériel. Enfin, vu la quantité d’or que j’ai dans mon inventaire, je ne pense pas avoir à m’inquiéter.

J’ai été trop pingre en achetant mes vêtements et mes protections, et je m’en rends compte maintenant. J’ai même fini par avoir la compétence « Résilience »… Si on rajoute les cicatrices, le message à saisir c’est que je ferais mieux de me protéger si je ne veux pas mourir.

*

Je retourne dans la salle de classe en réfléchissant à ce que j’ai lu dans le statut. Ma première question est de savoir où est Juliette. À travers le lien, je peux sentir qu’elle est dans un endroit sombre et qu’elle va bien, et qu’elle a l’air de dormir. Je me tourne vers Fae qui est installée à table et qui discute avec la femme.

— Où est Juliette exactement ?
— Ah, finalement tu te poses la question. Tu devrais essayer de la réveiller, tu vas comprendre.

Tout un tas de pensées différentes me traversent l’esprit alors que je me sers du lien pour essayer de réveiller Juliette. Bien sûr que ma première question est de savoir où est-ce qu’elle se trouve. D’après ce que j’ai pu voir dans le statut, le nom de son espèce est devenu « serpent éthéré »… Je n’ai aucune idée de ce que cela veut dire, mais la compétence intangible m’inquiète plus qu’elle ne m’intéresse.

À travers le lien, je réussis à la faire réagir. Je sais qu’elle n’est pas loin, mais c’est difficile de comprendre où exactement. Elle se réveille doucement, et je peux sentir qu’elle se contracte en frémissant. C’est très étrange, mais le peu de mouvement qu’elle fait me prend aux tripes et me rendrait presque malade. Je pensais en avoir terminé avec les nausées que le lien provoque, mais j’ai dû me tromper.

« Elle est restée endormie depuis ton arrivée ici, mais elle devrait être en pleine forme maintenant. »

Alors que Fae me dit ça, je peux sentir Juliette qui se réveille et ne comprend pas ce qu’il se passe. Elle commence à paniquer et à se déplacer dans tous les sens en me faisant comprendre qu’elle veut sortir de là où elle se trouve. Mon mal de ventre reprend de plus belle et je lui demande de se calmer même si elle n’écoute rien.

Le seul problème, c’est que si je me rappelle bien, au début je n’avais pas la nausée, mais la tête qui tourne. Alors pourquoi serait-ce différent maintenant…?
Je m’attrape le ventre alors que je peux sentir que la sensation me prend à l’estomac maintenant.

C’est très, très, très désagréable…

Je demande à Juliette de se calmer et de ne plus bouger. Elle m’obéit finalement et je peux sentir que tout redevient normal. Plus de mal de ventre ou quoi que ce soit. C’est probablement en lien avec le « serpent éthéré », mais la retrouver reste une priorité.

Je regarde Fae quelques instants qui me regarde en souriant comme si elle savait quelque chose.

— C’est normal tout ça ?
— À toi de me dire, tu te sens comment ?
— Nauséeux.

En m’entendant, elle se retourne quelques instants pour étouffer un fou rire. Bien sûr qu’elle sait quelque chose et qu’elle ne veut rien me dire. Ce serait moins drôle sinon.

Je décide de ne pas m’occuper d’elle et me concentre sur Juliette. Où qu’elle soit, c’est sombre, mais ça n’a pas l’air d’être inquiétant. Elle ne se sent pas mal et ne souffre pas, ce qui veut dire qu’elle est en sécurité. Je regarde dans la pièce, mais je ne vois rien qui s’apparente à l’endroit où elle se trouve. Il y a des étagères, des bureaux et un lit, mais pas de lieu qui ressemble à ce que m’indique le lien. Ma seule idée reste entre le matelas et le sommier, mais les sensations ne correspondent pas. Elle n’a pas l’air d’être dans un endroit confiné, mais elle est clairement dans la pièce d’après le lien.

Je décide de lui dire d’avancer jusqu’à ce qu’elle trouve un mur ou autre chose, et dès qu’elle se remet en mouvement, je peux sentir la nausée me reprendre, mais je l’endure du mieux que je peux.
Elle continue d’avancer et arrive rapidement devant une sorte de paroi molle qu’elle semble pouvoir traverser.

Sans avoir plus d’indications, je vais devoir lui demander de franchir la paroi. Je jette un œil à Fae pour m’assurer qu’il n’y a pas de risque, mais elle se contente de me regarder avec un grand sourire qui veut dire qu’elle comprend ce qui est en train de se produire et qu’il n’y a rien de dangereux.

Je donne le feu vert à Juliette qui est toujours nerveuse et qui se retient à peine d’agir sans mes ordres. Elle fonce à travers la paroi, et aussitôt je peux sentir quelque chose sous ma chemise.

J’écarte les boutons de ma chemise et je peux voir la tête de Juliette qui sort de mon ventre.

Ah.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 173

  1. RÉVÉLATION INCROYABLE, EH OUI, EN RÉALITÉ JULIETTE ÉTAIT UN CHESTBURSTER, bientôt ce sera un xenomorphe !! Mais du coup, il venait d’où le face-hugger ??

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :